Questions fréquentes

Certaines questions d’ordre technique nous sont souvent posées, voici les réponses aux questions récurrentes :

  • Y-a-t’il une différence entre les talkies walkies sans licence et les talkies walkies professionnels ? Que signifie un talkie walkie sans licence et/ou un talkie walkie professionnel ?

- Talkies Walkies sans licence : Ils ne sont soumis à aucune taxe. Il existe quelques bandes de fréquences libres (WI-FI, PMR446...), réglementées selon les pays. (Attention : un talkie walkie libre d'utilisation en France ne l'est pas forcément ailleurs).

- Talkies walkies professionnels : Ce sont des portatifs fonctionnant comme les bases, mobiles et relais sur la bande HF, VHF ou UHF. La puissance maximum pour les portatifs professionnels dépend de la bande de fréquence : pour la bande VHF en 150 MHZ c'est 5 W, pour la bande UHF en 450 MHZ c'est 4 W, pour la bande UHF en 800 MHZ c'est 3 W.

Aux réglages des fréquences, de la puissance, des scans prioritaires ou non, s'ajoutent généralement différents systèmes de signalisation (numérique DMR, NXDN, TETRA et analogique CTS, 5TON, 3RP...) soit pour la confidentialité de ses conversations soit pour créer des réseaux d'ordre ou bien des réseaux avec identité individuelle des postes (appels individuels, géolocalisation, télémétrie...).

Il existe différents systèmes qui ont tous des avantages différent selon votre utilisation. Simple site, multi-sites, partagé (trunk), avec géolocalisation, crypté, avec interface PC, relié au téléphone...

Nous pouvons vous aidez à trouver celui qui est le plus adapté à vos besoins.


  • Quels sont les différents types de talkies walkies professionnels ?

Deux types de talkies professionnels sont présents sur le marché :

- Les portatifs analogiques : transmission instantanée, son plus ou moins clair selon la distance et les obstacles, appel individuel avec signalisation 5tons ou 3RP (MPT1327). 1 fréquence = 1 canal. Peu de fonctions.

- Les portatifs numériques : transmission avec ~500 ms de latence (plus long en multi-sites), son clair traité numériquement ou rien si hors champ, appels individuel, de groupe, général, d'urgence, prioritaire... 1 fréquence = 2 canaux en DMR. 1 fréquence = 4 canaux en TETRA. Multitude de fonctions.


  • Qu’est-ce qu’un relais ?

Les relais permettent d'agrandir la couverture radio. La programmation du relais et le réglage du duplexeur ou multicoupleur doivent être effectués par un technicien. Le placement des antennes est l'étape la plus importante qui nécessite dans certains cas une étude sur le terrain ainsi qu'une installation par un technicien. Tous les relais utilisent deux fréquences: une en émission et une en réception. Il existe des relais numériques utilisant une seule fréquence, mais cela limite les fonctions.

- 1 relais analogique = 1 canal sur 12,5 kHz ou 25 kHz

- 1 relais numérique NXDN = 1 canal sur 6,25 kHz FDMA

- 1 relais numérique DMR = 2 canaux sur 12,5 kHZ TDMA

- 1 relais numérique TETRA = 4 canaux sur 25 kHz TDMA


  • Quelles sont les différentes bandes de fréquences radio ?

300 Hz à 3 kHz ELF (Extra Low Frequency) Communication avec les sous-marins...
3 kHz à 30 kHz VLF (Very Low Frequency) Ondes myriamétriques, sonar...
30 kHz à 300 kHz LF (Low Frequency) Ondes kilométriques, sonar...
300 kHz à 3 MHz MF (Medium Frequency) Ondes hoctométriques, détection victime d'avalanche...
3 MHz à 30 MHz HF (High Frequency) Ondes décamétriques, modélisme, micro sans fil...
30 MHz à 300 MHz VHF (Very High Frequency) Ondes métriques, TV, réseaux privés, maritimes, militaires...
300 MHz à 3 GHz UHF (Ultra High Frequency) Ondes décimétriques, balises Argos, réseaux privés, police, pompier, TV, GSM, micro sans fil...
3 GHz à 30 GHz SHF (Super High Frequency) Ondes centimétriques, wi-fi, réseaux privés, liaisons vidéo...
30 GHz à 300 GHz EHF (Extra High Frequency) Ondes millimétriques, réseaux privés, liaisons vidéos...



  • Qu’est-ce que la bande de fréquence ou radio PMR446 ?

Cela signifie Personal Mobile Radio sur la bande 446 MHz. La PMR446 est constituée de 8 canaux espacés de 12,5 kHz entre 446 MHz et 446,1 MHz en mode Frequency Modulation (FM). La puissance maximale autorisée sur cette bande de fréquence libre en Europe est de 500 mW et il n'est pas possible de démonter l'antenne. Cette bande de fréquences étant libre de droits, il est possible de subir des interférences de la part d'autres utilisateurs dans la zone. Equipement non compatible avec des relais.

Retrouvez la liste des pays sur http://www.ero.dk/818B7698-2D99-431F-8D20-F41CA3B8AA56.W5Doc?frames=yes&

Liste des fréquences PMR446 en MHz :
  • 446.00625
  • 446.03125
  • 446.05625
  • 446.08125
  • 446.01875
  • 446.04375
  • 446.06875
  • 446.09375












Il existe d'autres bandes de fréquences libres selon les pays pour la radio "amateur" : 
Les fréquences LPD au Japon, MURS ou GMRS/FRS aux USA, SRBR/KDR en Suède et Norvège, SRBR en Chine, FRS en Australie et Nouvelle Zélande.



  • Qu’est-ce que la bande de fréquence ou radio dPMR446 ?

Cela signifie Digital Personal Mobile Radio sur la bande 446 MHz. Cette norme de transmission numérique développée par l'European Telecommunications Standards Institute (ETSI) est constituée de 16 canaux espacés de 6,25 kHz entre 446,1 MHz et 446,2 MHz au protocole FDMA (Frequency Division Multiple Access). Ces talkies ont une puissance maximale autorisée sur cette bande de fréquence libre en Europe de 500 mW et il n'est pas possible de démonter l'antenne. Cette bande de fréquence étant libre de droits, il est possible de subir des interférences de la part d'autres utilisateurs dans la zone. Equipement non compatible avec des relais. 

Retrouvez la liste des pays sur http://www.ero.dk/818B7698-2D99-431F-8D20-F41CA3B8AA56.W5Doc?frames=yes&

La dPMR utilise le protocole FDMA comme les systèmes numérique NXDN de Kenwood (Nexedge) et Icom (Idas).

         Liste des fréquences dPMR446 en MHz :
  • 446.103125
  • 446.153125
  • 446.109375
  • 446.159375
  • 446.115625
  • 446.165625
  • 446.121875
  • 446.171875
  • 446.128125
  • 446.178125
  • 446.134375
  • 446.184375
  • 446.140625
  • 446.190625
  • 446.146875
  •   446.196875


Il existe d'autres bandes de fréquences libres selon les pays pour la radio "amateur" : Les fréquences LPD au Japon, MURS ou GMRS/FRS aux USA, SRBR/KDR en Suède et Norvège, SRBR en Chine, FRS en Australie et Nouvelle Zélande.


  • Qu’est-ce que la signalisation 5 TONS ?

La signalisation 5 TONS est une technologie analogique permettant le déclenchement d'actions (ouverture de relais, messages, alarmes, commandes...) depuis vos radios à l'aide de 5 tonalités différentes transmises consécutivement. Cette signalisation permet donc l'appel sélectif, mais encombre le groupe de discussion (contrairement à la signalisation 3RP).

  • Qu’est-ce que la signalisation 3RP et le standard MPT1327 ?

La signalisation 3RP est une technologie analogique permettant la gestion d'un nombre important de postes avec identité, et de groupes de parole. Certains talkies walkies et mobiles peuvent fonctionner en mode 3RP mais ce mode nécessite l'utilisation d'un contrôleur qui va gérer plusieurs relais analogiques sur un ou plusieurs sites. Ce système partagé (ou trunk) permet les appels sélectifs, les appels de groupe, l'appel général et surtout la priorité selon l'importance des canaux.

La signalisation 3RP utilisée surtout en France suit le standard MPT1327 publié en 1988 par la British Radiocommunications Agency qui utilise une transmission continue sur un relais pour l'assignation dynamique des canaux partagés. Chaque pays à développer son propre système de numérotation basé sur le même standard qui définit les réseaux radio partagés (ou trunk).


  • Qu'est-ce que l'ETSI ?

L'ETSI ou European Telecommunications Standards Institute est un standard Européen des équipements radio. Il harmonise les standards techniques pour la régulation des équipements en Europe et il coordonne aussi la régulation nationale des fréquences pour une harmonisation européenne et mondiale.

La commission Européenne demande à l'ETSI le développement des standards numériques avec les fabricants (Motorola, Kenwood...) qui ont ensuite accès au marché si le matériel est bien à la norme.

Il y a donc une interopérabilité entre les équipements de marques différentes ayant le même standard numérique (DMR, NXDN, TETRA...). Malgré cela nous vous déconseillons le mélange car vous perdrez des fonctions amélioratives développées par les marques.

La plupart des pays Européen ont adopté le standard ETSI.


  • Qu'est-ce que le protocole numérique DMR ?

DMR ou Digital Mobile Radio est un standard de communication numérique défini par l'ETSI (Standard TS 102 361 parts 1–4).

Ce standard qui couvre de 30 MHz à 1 GHz utilise une bande passante (ou espacement des canaux) de 12,5 kHz par fréquence avec la technologie numérique TDMA. Plus généralement en VHF de 136 à 174 MHz, ou en UHF de 406 à 490 MHz (ou 527 MHz). La technologie TDMA permet l'utilisation de deux canaux sur une fréquence ainsi que le cryptage des communications et le vocoder AMBE+2 encode et décode la voix.

Le standard DMR a été développé en trois parties:

DMR Tier I: correspond à une bande de fréquences allouées par l'ETSI pour une utilisation libre sur radio portative uniquement. C'est les bandes PMR446 et dPMR446 entre 446 MHz et 446,2 MHz composées de 16 canaux, avec limitation d'émission à 0,5 W (talkies sans licence). Etant libre, il est possible de subir des interférences de la part d'autres utilisateurs dans la zone. Equipement non compatible avec des relais.

DMR Tier II: correspond aux radios professionnels nécessitant une licence ou autorisation d'utilisation de fréquences assignées et dont la puissance est au maximum autorisé (DAS). Ce standard permet l'utilisation de talkies, mobiles et relais, mais aussi la mise en place de réseaux de relais basés sur l'IP pour communiquer sur des systèmes multi-sites et agrandir la couverture et l'infrastructure radio si nécessaire. L'échange des données entre les relais et une interface logiciel intuitive de contrôle ouvre une a une multitude de fonctions développées par chaque marque. Les systèmes partagés (trunk) sans contrôleur, de 1 à 15 sites font partie du DMR Tier II. Ces systèmes allouent les fréquences aux radios au lieu que les fréquences soient fixes.

DMR Tier III: correspond à l'évolution de la DMR Tier II sur les mêmes fréquences avec beaucoup plus de fonctions. Ces systèmes sont uniquement partagés (trunk), ce qui veut dire que les radios sont allouées aux fréquences au lieu que les fréquences soient fixes. Cela permet la gestion d'un grand nombre de canaux avec un minimum de relais, et surtout de partager de façon équitable, en tenant compte des priorités définies, des appels d’urgence, des appels individuels ou de groupes, et des mises en attente de communications moins prioritaires. Ces systèmes ont un contrôleur qui gère tous les relais du réseau radio et qui enregistre les radios à l'allumage et lors de changement de site. L'utilisation des ressources relais uniquement sur les sites ayant des radios inscrites, et le nombre de sites pouvant être supérieur à 250, en font un système à la pointe de la technologie.

Bien qu'il y ait une inter-opérabilité au sein de ces standards, chaque marque a développé des fonctions améliorées qui ne sont donc pas compatibles. Il est donc déconseillé de mélanger les marques.


  • Qu'est-ce que le protocole TETRA ?


  • Qu'est-ce que la technologie numérique TDMA ?

TDMA ou Time Division Multiple Access ou accès multiple aux divisions dans le temps en français, est une technologie numérique qui permet de séparer dans le temps une fréquence ou une bande de fréquence pour transférer des données vers différents utilisateurs ou clients.

Le standard DMR utilise 2 intervalles de temps (ou time slot) pour avoir 2 canaux distincts sur une fréquence. Le standard TETRA utilise 4 intervalles de temps pour 4 canaux. Le standard GSM utilise 8 intervalles de temps pour 8 communications par fréquence. Et aussi certains faisceaux hertziens point à point (PTP) et point à multi-points (PTMP) pour les transferts de données haut débit (liaison internet en bout de chaîne).

Dans tous ces cas, cette technologie induit logiquement un délai de transmission selon le standard utilisé. Et dépend du nombre et de la durée des divisions dans le temps.


  • Qu'est-ce que le protocole numérique NXDN ?

NXDN ou Next Generation Digital Narrowband ou prochaine génération bande étroite numérique en français, est un protocole de communication numérique issu de l'alliance de Kenwood et Icom, qui fait suite à la demande de la Federal Communications Commission (FCC) des Etats Unis. Le but étant de prévoir une solution face à la saturation du spectre en réduisant l'encombrement des canaux.

Ce protocole basé sur la technologie numérique FDMA permet l'utilisation de  canaux étroit consécutifs sur 6,25 kHz. L'avantage étant de pouvoir, sur chaque canal, choisir de transmettre des données ou la voix.

Le standard NXDN a été développé en trois parties:

NXDN conventionnel: concerne les communications numériques radio à radio mais aussi via relais sur des canaux 6,25 kHz ou 12,5 kHz utilisant la technologie FDMA. Les bandes de fréquences correspondent à celle de la PMR (Professionnal Mobile Radio) à savoir VHF de 136 à 174 MHz, ou UHF de 406 à 490 MHz pour la France.

NXDN Type-D: utilisant la même base que le conventionnel en simple ou multi-sites, uniquement sur relais, sans contrôleur, ces systèmes sont uniquement partagés (trunk), ce qui veut dire que les radios sont allouées aux fréquences au lieu que les fréquences soient fixes. Cela permet la gestion d'un grand nombre de canaux avec un minimum de relais, et surtout de partager de façon équitable, en tenant compte des priorités définies, des appels d’urgence, des appels individuels ou de groupes.

NXDN Type-C: correspond à l'évolution du Type-D uniquement en 6,25 kHz avec beaucoup plus de fonctions. Ces systèmes ont un contrôleur qui gère tous les relais du réseau radio et qui enregistre les radios à l'allumage et lors de changement de site. Les fonctions supplémentaires importantes tel que la mise en attente des groupes de parole moins prioritaire, l'utilisation de ressources relais uniquement sur les sites ayant des radios inscrites, et le nombre de sites pouvant être supérieur à 1000, en font un système à la pointe de la technologie.

Bien qu'il y ait une inter-opérabilité au sein de ces standards, chaque marque a développé des fonctions améliorées qui ne sont donc pas compatibles. Il est donc déconseillé de mélanger les marques.

Qu'est-ce que la technologie numérique FDMA ?

FDMA ou Frequency Division Multiple Access ou division de fréquences à accès multiple en français

  • Qu'est-ce que le DAS


  • Qu’est-ce qu’un système partagé ou trunk ?

Les systèmes partagés ou trunk permettent la gestion d’un nombre considérable de canaux avec un nombre restreint de relais. Ce système part du principe que tous les groupes de parole ne communiquent pas en même temps et donc il utilise un canal libre pour chaque communication et le libère ensuite. 

Le système partagé ou trunk permet de partager de façon équitable, en tenant compte des priorités définies, des appels d’urgence, des appels individuels ou de groupes, et de mise en attente de communications moins prioritaires.

Système partagé analogique: 3RP MPT1327 (encore chez Motorola et Kenwood)

Systèmes partagés numérique: DMR (Motorola, Kenwood), NXDN (Kenwood, Icom)


  • Qu'est-ce que la norme Atex ?

La norme AtEx est une norme européenne qui définit des caractéristiques précises pour le matériel utilisé en zone à risque, plus précisément dans des atmosphères explosives.

On retrouve les espaces de travail concernés par la norme AtEx dans les secteurs suivants :

  • La chimie (usines chimiques, zones classées SEVESO)

  • La pétrochimie (raffineries, dépôts, stations-services...)

  • L'énergie et l'environnement

  • Les exploitations minières

  • Les ports et aéroports

  • Et plus généralement dans tous les espaces où des vapeurs et gaz inflammables peuvent être détectés.

Le matériel à la norme AtEx, radiocommunication, informatique, télécommunication, éclairage... doit être parfaitement isolé. En effet, les risques d'étincelles, ondes électromagnétiques, etc... sont proscrits et une certaine température ne doit pas être dépassée même si le matériel est détruit ou écrasé.


  • Qu'est-ce que le PTI ou la fonction perte de verticalité ?

PTI pour protection du travailleur Isolé. Les systèmes pour travailleur isolé permettent de faire remonter les alarmes de vos équipiers travaillant seuls sur le terrain, en cas de chute ou d’inactivité, mais aussi en cas d’alarme déclenchée manuellement par l'opérateur. L’article R 237-10 du code du travail encadre le travail en milieu isolé.

Le système est constitué de téléphones portables ou de talkies ayant la fonction perte de verticalité ou absence de mouvement, qui envoient des alarmes vers un centre de télésurveillance (ou PC sécurité) et/ou vers différents téléphones ou talkies. Vous pouvez avoir l'option de géolocalisation pour une meilleure réactivité en cas d'urgence.


  • Taxes sur les fréquences : combien et pourquoi ?

Pour le matériel de radiocommunication professionnel, il faut une autorisation d'utilisation de fréquence (sauf pour les fréquences aviation et marine). Il est interdit de programmer des fréquences PMR446 ou dPMR446 sur des radios professionnelles à cause de leur puissance et car l'antenne se démonte.

Les demandes d'autorisation d'utilisation de fréquences se font auprès de l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes).

Cette taxe est directement facturée par le Trésor Public.

Il faut environ 1 mois d'attente afin d'obtenir vos fréquences (après envoie de votre dossier à l'ARCEP) pour une utilisation à l'année, et une semaine pour une autorisation temporaire.

Le calcul de la redevance prend en compte divers critères :

- le nombre de fréquences.

- la puissance d'émission

- type de fréquences: simplex (de radio à radio) ou fréquences relais (duplex pour 2 fréquences).

- fréquences itinérantes (pour une région, pour toute la France) ou sur site fixe et défini.

- fréquences temporaires (pour 2 mois renouvelable) ou annuelles.

- rayon d'utilisation en km.

Il vous faudra aussi préciser :

- la bande de féquence (HF, VHF, UHF)

- transmission analogique ou numérique (DMR, NXDN, TETRA)

- type de transmission: entre le sol ou l'air (sol-sol, sol-air...)

- désignation d'émission: code correspondant à un standard d'émission (exemple 11KOG3E, 8K30F1E...)

- la bande passante des canaux en kHz (marine à 25 kHz, DMR à 12,5 kHz, NXDN à 6,25 kHz...)

- marque, position, type, gain, polarisation, hauteur, et type de support des antennes

- marque, modèle, puissance et position des relais

- marque, modèle, puissance et position des bases

- marque, modèle, puissance des mobiles et talkies

Chez LBC Systems nous remplissons gracieusement vos demandes d'autorisations de fréquences, ou nous vous apportons notre aide.


Si jamais cette page n'avait pas répondu à vos questions, n'hésitez pas à nous les poser directement via notre site, ou par téléphone au 01.55.38.91.00.